Urgence les urgences : tél. : 04 42 33 17 01
Fermer
×

HPP

Actualités

Cancer de la vessie : La traitement par thermochimiothérapie à l’Hôpital Privé de Provence

Le cancer de la vessie constitue le 7ème cancer le plus fréquent en France avec, chaque année, près de 13 000 nouveaux patients. Dans le département des Bouches-du-Rhône, le nombre de nouveaux patients est même supérieur à la moyenne nationale.
Aussi, l’Hôpital Privé de Provence propose depuis le mois de mars un nouveau traitement basé sur la thermochimiothérapie, destiné aux cancers non infiltrants (environ 75% des cancers). Celui-ci montre des résultats prometteurs en termes de tolérance et d’efficacité estimée à 60% supérieure au traitement « non chauffé ». Une dizaine d’établissements seulement en France utilisent cette nouvelle technique.

« Avec ce nouveau traitement, nous intervenons sur un certain nombre de cancers superficiels non infiltrants et dans certains cas, pouvons éviter l’ablation de vessies ou encore le recours, en alternative, au BCG* d’autant qu’il existe une pénurie pour ce produit depuis plusieurs années en France. Concrètement, nous injectons de la mitomycine C chauffée à 43° dans la vessie des patients afin de créer une synergie par l’activité antitumorale de la mitomycine C et la potentialiser par l’augmentation de la température. Celle-ci permet une meilleure absorption et une concentration qui jouent sur la réparation des cellules tumorales et la vasodilatation sur les apports sanguins. » explique Arnaud Monges, chirurgien oncologue à l’Hôpital Privé de Provence.

Si les tumeurs infiltrantes ne peuvent être traitées par thermochimiothérapie car jugée trop invasives, cette technique permet de proposer une alternative pour les formes sévères non infiltrantes. Entièrement remboursé, le traitement comprend entre 6 et 8 séances d’une heure en hôpital de jour.

« Déjà à la pointe des nouvelles techniques minimalement invasives dans le diagnostic, le traitement médical ou chirurgical et le suivi des pathologies de l’appareil urinaire, l’Hôpital Privé de Provence conforte, avec l’arrivée de cette technique, la renommée de son pôle urologie. Pour rappel, le Palmarès des hôpitaux et des cliniques publié par le Point a placé en octobre dernier l’Hôpital Privé de Provence sur la première place nationale de la catégories « cliniques » pour le traitement des calculs urinaires et sur la 3ème place pour la chirurgie du cancer de la vessie » complète Sophie Laussel, Directrice Générale de l’établissement.

Composée de cinq chirurgiens, avec une forte activité oncologique, l’équipe d’urologie de l’HPP effectue près de 300 résections de polypes chaque année et environ 45 ablations de vessie. Entre 15 et 25% des patients devraient pouvoir avoir accès au traitement par thermochimiothérapie.

* Bacile de Calmette-Guerin

L’UROLOGIE est une spécialité chirurgicale qui s’intéresse aux troubles de l’appareil urinaire chez l’homme et la femme ainsi qu’aux dysfonctionnements de l’appareil génital et reproducteur chez l’homme.

LE POLE UROLOGIE DE HPP est composé de :

  • Dr. MONGES Arnaud, Chirurgien Oncologue
  • Dr. ANFOSI Eric, Chirurgien Oncologue
  • Dr. BARRIOL David, Chirurgien Oncologue
  • Dr MORTIER Philippe, Chirurgien Oncologue
  • Dr NEGRE Thibault, Chirurgien Oncologue
Nos spécialités et services
210 médecins et 500 collaborateurs pour répondre à vos besoins
Spécialités
chirurgicales
Spécialités
médicales
Imagerie
Laboratoire
Centre de
consultation
Prendre rendez-vous
avec un de nos spécialistes
Prendre rendez-vous
de radiologie
Gardez le contact avec la médecine de demain
;