Fermer
×

Nos spécialités

Embolisation du fibrome utérin

Embolisation du fibrome utérin

Une alternative mini-invasive à la chirurgie

L’Hôpital privé de Provence (HPP), situé à Aix-en-Provence, possède des équipements ultramodernes, notamment une salle hybride, qui mêle la réalité virtuelle et la chirurgie en associant à une salle d’opération standard, un système d’imagerie interventionnelle. C’est l’un des rares établissements du Pays d’Aix où se pratiquent les embolisations de fibromes utérins (EFU). Le Dr Gilles Roumieu, radiologue interventionnel, présente cette technique, alternative à la chirurgie.

Le fibrome est une tumeur bénigne de l’utérus qui grossit dans la paroi utérine. Les fibromes n’entraînent pas toujours de symptômes, mais dans certains cas, leur localisation et leur taille peuvent entraîner des saignements excessifs, des douleurs ou des troubles urinaires. Les fibromes peuvent devenir volumineux et entraîner une augmentation de taille de l’utérus lui-même. Il s’agit d’une pathologie fréquente qui concerne 20 à 40 % des femmes de plus de 35 ans. La plupart des fibromes n’entraînent pas de symptômes et ne sont donc pas traités. En cas de symptômes, un traitement médicamenteux est prescrit en première intention, mais il n’est pas toujours suffisant. Dans ce cas, une intervention s’avère nécessaire. Il peut s’agit d’une opération, l’hystérectomie qui correspond à l’ablation de l’utérus, d’une myomectomie soit la résection du fibrome ou d’une embolisation, sujet de cet  article. Ce procédé, mini-invasif, consiste à introduire un petit cathéter dans l’artère, au pli de l’aine, à le guider sous imagerie jusqu’aux artères utérines, puis à y injecter des petits grains qui vont boucher l’artère, empêcher la vascularisation du fibrome et donc réduire sa taille. L’intervention s’effectue au bloc opératoire, en présence d’un anesthésiste qui choisir la sédation appropriée, locale ou générale. La patiente est généralement hospitalisée deux jours et une nuit, afin de prendre en charge les éventuelles douleurs. La grande majorité des femmes traitées par embolisation constatent une diminution significative de leurs symptômes. Le fait de conserver l’utérus permet d’envisager une grossesse, même si le maintien de la fonction reproductive ne peut pas être garantie. L’embolisation des fibromes utérins constitue une technique moderne, peu invasive, qui offre une alternative à la chirurgie pour de nombreuses femmes. 

Nos spécialités et services
210 médecins et 500 collaborateurs pour répondre à vos besoins
Spécialités
chirurgicales
Spécialités
médicales
Imagerie
Laboratoire
Centre de
consultation
Prendre rendez-vous
avec un de nos spécialistes
Gardez le contact avec la médecine de demain
;